Classiques

Catégorie : Classiques

Bonjour Tristesse (Françoise Sagan)

Dans le poème de Paul Eluard auquel le Bonjour tristesse de Françoise Sagan doit son titre, cette tristesse surgit « comme un monstre sans corps », une « tête désappointée ». Son mode d’apparition est ici le même, par l’entremise d’une éphémère belle-mère trop cérébrale, une « entité » sans vie sensible, qui arrache la jeune Cécile et son père à leur quotidien insouciant d’éternels vacanciers.

Lire la suite
Gustave Flaubert

L’Éducation sentimentale (Gustave Flaubert)

Une seule lecture ne suffit pas pour comprendre toute l’étendue du génie que contient ce roman de l’auteur français. Fin, élégant, empreint d’un romantisme froid, d’une grande profondeur, mais surtout d’un grand humanisme, ce livre doit s’apprécier à la fois comme un document historique, un essai psychologique, une critique sociétale et un poème amoureux.

Lire la suite
comédie humaine

Le Père Goriot (Balzac)

Roman majeur de sa « Comédie humaine », Honoré de Balzac signe avec Le père Goriot un drame dont le tragique est doublement saisissant grâce à son réalisme objectif et froid. Dans un seul et même lieu, cette sordide pension dont il fait le nœud de son intrigue, Honoré de Balzac nous ouvre les yeux sur les dégradations que peut opérer sur nous la société et nous invite, à agir à la fois avec l’intelligence d’Eugène de Rastignac, l’élévation spirituelle du père Goriot, et le recul lucide de Vautrin.

Lire la suite
albert camus noces

Noces, suivi de l’Été (Albert Camus)

Ces essais sont en réalité des récits lyriques au sein desquels l’auteur français pose les bases de sa pensée philosophique et de son style littéraire. C’est une œuvre de jeunesse qui brille par sa fougue dionysiaque, sa santé nietzschéenne, son lyrisme maîtrisé et sa justesse littéraire. C’est le cri silencieux d’un jeune auteur en herbe qui nous prouve ici toute l’étendue de son talent intemporel, à l’image d’un soleil qui ne s’éteint jamais.

Lire la suite
Meursault

L’Étranger (Albert Camus)

En seulement 123 pages, Albert Camus signe avec L’étranger un roman simple mais puissant, qui questionne la société au sein de laquelle nous évoluons et le rapport que nous entretenons avec les autres. C’est un conte philosophique sur l’absurdité des hommes et des sociétés modernes qu’il est indispensable de lire, plus particulièrement à l’aube de ce XXIe siècle.

Lire la suite
résumé de candide

Candide ou l’optimisme (Voltaire)

L’œuvre retrace avec humour la vie d’un jeune homme nommé Candide, qui verra ses idéaux se métamorphoser à travers une série d’aventures palpitantes. Candide, loin de porter son nom par hasard, apprendra à changer sa manière de voir les choses et deviendra à la fin de l’œuvre, un sage. Même si l’ouvrage date du 18e siècle, il reste actuel quant à l’histoire qu’il propose et la solution définitive offerte par son personnage principal à la fin, à savoir : « il faut cultiver notre jardin. »

Lire la suite
dolor sit Aliquam porta. tristique luctus at